place de la savane fort de france martinique

Visiter Fort de France et découvrir la rhumerie La Mauny

Lors de nos vacances en Martinique, nous n’avons pas seulement profiter des plages paradisiaques… Nous avons également découvert la richesse de la culture martiniquaise. Et pour cela, visiter Fort de France est une bonne idée. En effet, la ville est assez emblématique. Les rues colorées, les bâtiments historiques ou encore le marché animé, Fort de France est sans aucun doute incontournable en Martinique. Au même titre que le rhum ! Et ça tombe bien, puisque nous avons fait les deux visites sur une journée, que je suis ravie de partager avec vous !

Fort de France

Pour se rendre à Fort de France, nous avons décidé de prendre le bateau depuis les Trois-Ilets. Cette solution présente deux avantages non négligeables. Le premier, c’est d’éviter la circulation et la galère pour garer la voiture. Et le second, c’est de pouvoir profiter de la vue du bateau sur la baie de Fort de France ! C’est très joli et cela permet d’avoir un bon premier aperçu de la ville. Les liaisons sont assez fréquentes, mais les bateaux ne sont pas toujours à l’heure 🙂

baie de fort de france vu du bateau

ferry fort de france

port de fort de france

 

La place de la Savane

La place de la Savane est le premier lieu sur lequel nous nous sommes arrêtés lors de notre promenade. Autrefois, c’était un espace d’entraînement militaire. Aujourd’hui, c’est un endroit idéal pour se promener, pique-niquer et s’amuser. Autour de la place, on trouve des petites cabanes de restauration rapide, parfait pour les petits creux. C’est également sur cette place que l’on peut voir la statue de Joséphine, décapitée. En effet, les habitants lui auraient coupé la tête pour se venger du rôle qu’elle aurait joué dans le rétablissement de l’esclavage sur l’île.

place de la savane fort de france martinique

trottoir fort de france martinique

statut josephine la savane fort de france

 

La bibliothèque Schoelcher

Tout à côté de la place de la Savane, se trouve la bibliothèque municipale de Fort de France : la bibliothèque Schoelcher. C’est un bâtiment vraiment magnifique, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. L’homme politique qui a donné son nom à la bibliothèque a souhaité sa construction pour permettre à tous l’accès à l’éducation. En plus d’une belle architecture, c’est donc aussi un lieu avec une belle histoire.

bibliotheque schoelcher martinique

plafond bibliotheque schoelcher fort de france

bibliotheque schoelcher

 

Le marché couvert de Fort de France

Nous avons ensuite continué notre promenade dans les rues colorées et animées de Fort de France pour arriver jusqu’au marché couvert. On y trouve des fruits et légumes locaux ainsi que de nombreuses épices et autres spécialités. Il y a aussi un espace avec des souvenirs, que j’ai moins aimé. Aux abords du marché, de nombreux marchands vendent des plats à emporter typiques de la gastronomie martiniquaise. C’est donc l’endroit idéal pour un déjeuner sur le pouce.

Nous avons pour notre part déjeuné au Snack Elizé, le Mcdo local. Nous y sommes allés parce que ça rappelait des souvenirs d’enfance à Michael qui a passé quelques étés en Martinique. Mais en tout honnêteté, je ne le vous conseille pas 🙂

rue de fort de france

cathedrale de fort de france

epices au marche de fort de france

fruit exotique marche couvert fort de france

 

La Mauny, rhumerie authentique en martinique

En fin d’après-midi, nous sommes rentrés vers Rivière-Pilote, où nous logions, pour aller visiter La Mauny, célèbre rhumerie martiniquaise. Même si je ne bois que très peu de rhum (en mojito uniquement), j’ai trouvé cette visite intéressante. Elle démarre à bord d’un petit train, qui se balade dans l’exploitation pendant que le chauffeur nous raconte l’histoire de la maison. Ensuite, on s’arrête pour découvrir le processus de fabrication et le coeur de la distillerie. Et bien sûr, on termine par la dégustation !

Je vous conseille cette visite car j’ai appris beaucoup de choses. Par exemple, dans le processus de fabrication du rhum, 100% de la canne à sucre est utilisée, il n’y a aucune perte. Autre fait qui m’a marquée, un peu négativement cette fois : une partie de la récolte de la canne à sucre se fait encore à la main. En effet, certains champs sont sur des pentes trop abruptes pour qu’une machine puisse s’y aventurer. C’est un travail très pénible, que peu de martiniquais souhaite faire. C’est pourquoi les postes sont occupés principalement par des gens venus de Sainte Lucie, île toute proche, plus pauvre. Il y a même une petite proportion (environ 20%) de ces postes occupés par des femmes en situations très précaires… C’est le côté un peu plus sombre de cette industrie…

distillerie rhum la mauny martinique

maison la mauny rhum martinique

distillerie rhum martinique la mauny

rhum la mauny martinique

 

ET VOUS, quelle partie de la culture martiniquaise aimez-vous particulierement ?

 

Les vlogs en Martinique :

 

autres articles sur la Martinique :

Martinique : Sainte-Anne et ses plages paradisiaques

Au nord de la Martinique : Anse Couleuvre, Balata et Saint Pierre

Idée d’activité en Martinique : journée en mer avec Cap’tain Axel

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *